Sélectionner une page

Dites-moi, qu’est-ce qui vous a poussé à cliquer pour lire cet article ? Son titre accrocheur ? Le mot « méthode » ? Ou plutôt « infaillible » ? Quoi qu’il en soit, vous voudriez vous aussi donner envie à vos visiteurs de lire vos articles. Ça tombe bien, le titre joue un rôle primordial dans la décision de cliquer (ou non) sur un résultat de recherche. Prêt à prendre quelques notes, et surtout commencer à écrire des titres qui donnent envie d’être lus ? C’est parti !

Sommaire de l’article :

Pourquoi s’échiner à trouver un titre qui soit accrocheur ?

Il faut bien le dire : nous sommes en permanence submergés d’informations, plus ou moins importantes (et souvent pas du tout, d’ailleurs). Alors, notre pauvre cerveau fatigué ne prend plus vraiment la peine de tout lire, tout analyser. On dit d’ailleurs que notre capacité d’attention a drastiquement diminué ces dernières années, en passant de 12 à 8 secondes*. Soit une seconde de moins que la capacité de concentration qu’un poisson rouge… 

concentration poisson rouge

Ahem… Pas très flatteur, c’est vrai. Mais nous, les humains, nous savons lire ! Encore faut-il que le titre de l’article ait attiré notre regard… C’est là tout l’intérêt de savoir rédiger de bons titres. Avant de vous embarquer dans l’univers du copywriting des titres, petit disclaimer : les titres accrocheurs doivent être là pour soutenir un contenu qualitatif. Car oui, votre contenu doit être un contenu original ET de qualité. (Au passage, pour cela, un bon calendrier éditorial peut grandement vous y aider !)

Pas question donc de vous donner un template (modèle) tout fait de titres racoleurs pour blogueur en mal d’inspiration ! Mon but est de vous montrer toute la logique derrière la construction de titre, pour que vous puissiez par vous-même trouver comment captiver et attirer l’attention du lecteur. 

Comment reconnaître un bon titre ? 

« Une star de la télé-réalité dévoile enfin son secret inavouable sur les réseaux sociaux »

…Ça ne vous rappellerait pas un peu les titres racoleurs des magazines People par hasard ? Chaque tite est un scoop, une exclusivité…

S’il faut bien leur reconnaître une qualité, c’est celle-ci : ils savent très bien manier les titres pour susciter la curiosité. En langage non châtié, on parle de titre « putaclic ». Je ne vous fais pas de dessin, vous avez saisi l’idée… 

Est-ce un « bon » titre pour autant ? Bonne question, car tout dépend de votre objectif. Si celui-ci est de susciter du clic pour avoir plus de trafic alors oui, c’est un bon titre. 

Si votre objectif est plutôt d’inviter à la lecture d’un bon article que vous avez passé du temps à rédiger pour montrer votre expertise auprès de votre audience… C’est déjà plus discutable ! 

Dans ce cas, comment vous y prendre pour trouver le titre va donner envie aux lecteurs de cliquer, sans pour autant verser dans le tabloïd de mauvais genre ? 

Petit mémo des bonnes pratiques pour un titre parfait

Imaginez un instant : votre titre est parfait, il suscite la curiosité, pose votre sujet, créé des émotions mais… 

Il ne s’affiche pas correctement dans les résultats des moteurs de recherche… ! Autant dire que ce n’est pas du meilleur effet, et que vous passez à côté de nombreux clics. Sans compter qu’accessoirement, c’est un mauvais signal que vous envoyez pour votre référencement naturel (SEO), et que Google n’aime pas beaucoup ça… 

Voici donc une petite liste des points à vérifier avant de rédiger votre titre : 

  • Il doit contenir un nombre de mots restreint : idéalement entre 6 et 13 
  • Dans l’idéal, essayez de ne pas dépasser 90 caractères
  • N’utilisez que des mots simples, compréhensibles par tous
  • Utilisez la ponctuation lorsque c’est nécessaire
  • Soyez particulièrement attentif à l’orthographe : les fautes sont rédhibitoires ! 

Une dernière astuce pour la route ? Les « camel cases ». Autrement dit, le fait d’accentuer certains mots par une majuscule.

illustration camel case

Simple, mais diablement efficace. Au passage, en ce qui concerne le référencement, n’oubliez pas non plus d’inclure votre mot-clé principal dans votre titre ! Ce serait dommage de ne pas apparaître en première page pour cause de mauvaise manipulation de mots-clés !

Comment s’y prendre pour rédiger des titres qui captent l’attention ? 

Maintenant que vous savez quelle forme votre titre doit prendre, comment réussir à attirer l’attention de l’internaute ? Comment rédiger des titres qui feront la différence et comment trouver la formule qui fait mouche ? C’est par ici que ça se passe : 

Méthode n°1 : Les superlatifs, et autres mots magiques

Si je vous dis que j’ai découvert quelque chose d’intéressant… 

Ou bien que j’ai fait une incroyable découverte…

Qu’est-ce qui attirera plus votre attention ? Que nous le voulions ou non, nous sommes forcément attirés par les mots « forts », ceux j’appelle les mots magiques. Ces mots sont percutants, et captivent immédiatement notre intérêt. Même si nous préférons naturellement la sobriété, la douceur et la bienveillance… Rien n’empêche d’utiliser ces mots avec parcimonie pour donner envie de lire votre contenu. Voilà une liste de ces mots, que vous pouvez employer dans vos titres : 

  • Incroyable
  • Immense
  • Étonnant
  • Passionnant
  • Véritable
  • Parfait
  • Fascinant
  • Imbattable
  • Extraordinaire

Vous pouvez ajouter à cette liste tous les termes puissants qui vous viennent à l’esprit, que l’on retrouve d’ailleurs facilement dans les histoires pour enfants. Mon conseil : plongez-vous dans les contes de vos bouts de chou, vous y trouverez une mine d’or d’inspiration ! Attention à un point toutefois : veillez à toujours garder une certaine crédibilité, la formule doit certes être accrocheuse, mais pas mensongère… 

Méthode n°2 : L’approche de la recette secrète

J’aurais très bien pu intituler cet article : 

« Titre accrocheur : la recette secrète de plus grands copywriters »

L’idée ici est de susciter la curiosité avant toute chose. De montrer qu’il existe un secret, et que l’article va précisément vous le dévoiler. Pourquoi utiliser cette méthode ? Parce que nous sommes tous de grands enfants, tout excités d’ouvrir notre Kinder Surprise pour voir ce qui s’y cache à l’intérieur ! 

Autre aspect intéressant : le côté « recette » suggère qu’il s’agit de quelque chose d’accessible, où il suffit de suivre un processus (ajouter les ingrédients) pour obtenir un résultat (une très bonne mousse au chocolat). En d’autres termes, ce genre de titre démontre que la solution que vous proposez sera efficace et surtout facilement applicable pour votre lecteur. 

titre accrocheur avec recette

Méthode n°3 : Des émotions, toujours des émotions

Je le dis souvent, mais les émotions sont celles qui nous dirigent si nous n’y prenons pas garde. Mais là n’est pas le sujet pour aujourd’hui. Concentrons-nous plutôt pour savoir comment susciter des émotions chez les personnes qui liront le titre de votre article. Voici trois types d’émotions que vous pouvez provoquer avec quelques mots bien choisis.

La peur

La peur est un levier très puissant pour passer à l’action, pour la simple et bonne raison qu’il s’agit d’un réflexe. Notre instinct de survie nous pousse à agir afin de sortir de situations difficiles et/ou dangereuses. Mais concrètement, comment est-ce que cela se traduit pour rédiger un titre accrocheur ? 

Utilisez tout simplement un champ sémantique lié à la peur pour susciter cette émotion : horrible, terrifiant, glaçant, sanglant, atroce… On évitera quand même de faire un remake d’une mauvaise série B, mais vous voyez l’idée. Un exemple pour la route ? 

« Combattez vos terreurs les plus profondes avec cette simple technique. » 

La colère

Dans un autre registre, la colère incite elle aussi très bien au clic. Cette fois, les mots employés tourneront autour de ce thème avec : arrogant, détestable, détester, haïr, maudit, pester, malhonnête… 

Le concept est simple : provoquer l’indignation de lecteur, ou au contraire, montrer qu’on comprend sa colère. Aussi, deux manières de tourner vos phrases sont envisageables. 

Cela donne soit quelque chose comme « Comment concilier un job que l’on déteste avec sa passion ? ».

Ou bien : « Le stratagème méconnu utilisé par les vendeurs sans scrupules ».  

La joie

Bon, et si nous sortions un peu de toutes ces émotions négatives ? Place à la joie et la bonne humeur ! Exit les mots sans connotation positive, on utilise à la place un champ lexical plein de bonheur : bien-être, enthousiasme, plaisir, chance, abondance, succès…

Contrairement aux émotions négatives, la joie place le lecteur dans une sorte d’euphorie, qui dans son allégresse, clique sur le titre pour confirmer en quelque sorte cette joie ressentie. 

Allez, un exemple ? 

« La méthode absolument géniale pour réussir vos examens »

exemple titre positif diplome

Méthode n°4 : Des listes et des tests, rien que des valeurs sûres pour des titres accrocheurs ! 

N’avez-vous pas remarqué que sur les blogs, les listes et les tests en tout genre sont très présents ? C’est bien normal : ce type d’article fait généralement un carton. Pourquoi ? Plusieurs raisons à cela. Pour les tests, c’est tout simple : nous adorons jouer, et parler de nous… 

En ce qui concerne les listes, le mécanisme est un peu plus complexe. Notre cerveau aime les chiffres (même pour ceux qui n’aiment pas les mathématiques !). Car les chiffres sont corrélés à quelque chose de concret. Aussi, nous aurons plus tendance à croire quelqu’un qui nous dit avoir 3 méthodes pour nous apprendre à mieux dormir, que quelqu’un d’autre nous disant avoir « quelques méthodes ». 

Aussi, vous pouvez exploiter cette notion lorsque vous construisez le titre de vos articles. Au passage, une étude menée par XXXX montre que les chiffres impairs obtiennent un meilleur taux de conversion. Pourquoi ? C’est un mystère… 

En attendant, vous avez un exemple d’illustration directement dans le titre de cet article ! 

Méthode n°5 : La démarche du développeur : Si … Alors… 

Dernière méthode, et non des moindres : celle du développeur. Si si, vous savez, celui qui passe ses journées derrière un écran d’ordinateur à taper frénétiquement des lignes de codes ! Le rapport avec vos titres pour votre site internet ? 

Les développeurs, lorsqu’ils codent, utilisent des schémas logiques (algorithmes) pour construire leur programme. On parle parfois de logique conditionnelle ou de logique booléenne. En termes un peu moins techniques, cela s’illustre très simplement : SI …. ALORS… 

Et votre titre alors dans cette histoire ? Regardez la logique conditionnelle en action : 

« Si vous avez plus de 35 ans, alors cet article va vous intéresser. »

Ça y est, vous voyez ? En réalité, le cerveau alors qu’on lui justifie un choix ou une action. Et si en plus, on se reconnaît dans le « si », on n’a qu’une envie : CLIQUER ! 

Les générateurs de titres racoleurs (juste ce qu’il faut)

OK, vous avez lu patiemment ces 5 méthodes, mais vous n’avez décidément pas l’âme créative ? J’ai une bonne nouvelle pour vous : il existe des générateurs de titre !! Certes, celui que je vous ai sélectionné est en anglais, mais un petit coup de Google Translate et le tour est joué ! 

Le générateur de titre Portent est très simple à utiliser. Il vous suffit de rentrer votre mot-clé principal, et de cliquer sur la petite flèche. Et voilà, la magie opère ! Le titre suggéré ne vous inspire pas ? Vous pouvez recommencer autant de fois que vous les souhaitez (pensez à tout garder en brouillon !) jusqu’à trouver le meilleur titre. Elle est pas belle la vie ? 

Dernière astuce : pensez aux split tests, aussi appelés test A/B. Cette pratique, très utilisée en webmarketing permet de mesurer quel titre fonctionne mieux pour attirer l’attention du lecteur. Vous rédigez donc deux titres différents pour un même article, et au bout d’un certain nombre de vues, vous aurez une tendance claire pour savoir ce qui attire le plus de visiteurs. Vous saurez alors que c’est cette version qu’il faudra retenir. 

…Bien évidemment, toutes ces techniques fonctionnent aussi pour votre newsletter ! À une différence près : il ne s’agira pas du titre de l’article, mais de l’objet de l’e-mail. Vous devez là aussi penser à les rédiger de manière à intriguer et captiver l’attention de votre lectorat. Rien de tel pour booster votre taux d’ouverture ! 

Nous voilà à la fin de cet article sur les titres accrocheurs, et sur la manière de les rendre le plus attirants possible. Cet article vous a plu ? Nul doute que vous adorerez rejoindre la communauté des accompagnants digitaux ! Le concept est simple : tous les lundis, vous recevez directement dans votre boîte mail une astuce, un truc à utiliser dans votre activité de thérapeute, coach ou encore facilitateur de bien-être. C’est offert par la maison, et c’est aussi l’occasion de me poser toutes vos questions en direct ! 

*Source : https://www.estrepublicain.fr/actualite/2017/10/08/notre-capacite-d-attention-plus-faible-que-celle-du-poisson-rouge