Sélectionner une page

Qui a dit que pour booster le référencement naturel de son site, il fallait forcément dépenser des fortunes ? Si bien sûr un audit complet de votre site a un certain coût, vous pouvez tout à fait utiliser dans un premier temps des outils gratuits et faciles à utiliser !  Venez avec moi, je vous emmène faire le tour de ces logiciels SEO ! 

Sommaire

Dans cet article :

Définition et principe du SEO (référencement naturel)

Reprenons depuis les bases : qu’est-ce que le SEO ?

Acronyme pour Search Engine Optimization, et appelé en bon français « référencement naturel », le SEO vise simplement à positionner votre site tout en haut des résultats de Google. Pour cela, plusieurs techniques sont employées pour faire en sorte que les moteurs de recherches considèrent votre site internet à la fois : 

  • Intéressant ;
  • Digne de confiance ;
  • Rapide à charger ;
  • Vivant.

Car en réalité, le but premier de Google est de répondre au mieux aux requêtes des internautes. Aussi, pour espérer grimper tout en haut de la première page, vous devez soigner tous ces aspects. En proposant du contenu régulièrement, tout en veillant à ce que celui-ci soit pertinent pour vos lecteurs. Mais ce n’est pas tout ! Vous devrez aussi montrer « patte blanche » en étant cité sur des sites référents, le tout en proposant une expérience utilisateur fluide et agréable. Rien que ça !

Search engine optimization

Les outils indispensables à avoir pour commencer

La base de la base : la suite Google, tout simplement ! Google propose une suite de logiciels SEO très efficaces, à avoir impérativement pour suivre son référencement. Ces outils sont les suivants : 

Les deux premiers nécessitent une installation sur votre site (qui peut se faire en deux temps, trois mouvements grâce aux plugins sur WordPress). Analytics sert, comme son nom l’indique, à analyser le trafic sur votre site internet. Combien de visiteurs lisent votre contenu ? Restent-ils longtemps ? D’où viennent-ils ? Analytics vous donnera toutes ces réponses. 

Search Console quant à lui, va plutôt s’intéresser aux requêtes qui ont mené les internautes à cliquer sur votre site. Il met aussi en avant les éventuelles erreurs empêchant le bon référencement de votre site web. Ainsi, vous pourrez constater la pertinence (ou non) de certains articles, ou termes employés dans votre contenu. De même, il vous donnera de bonnes indications sur votre place dans la SERP (SERP = résultats Google). Ainsi, si vous voyez que vous apparaissez 11e sur votre mot-clé principal (exemple : sophrologue Rennes), il sera alors intéressant de mieux travailler sur cette requête. Vous pourrez alors remonter en 9ème, 8ème voire 1ère place !

Au passage, petite astuce : au-delà du 10ème résultat, vous n’apparaissez plus sur la 1ère page, aussi, vous ne recevez plus que 3 à 5 % de visiteurs potentiels !!

google analytics en seo

Enfin, Google Keyword Planner est à l’origine un outil pour créer des campagnes publicitaires… Quel rapport ? Sachez qu’en créant ces campagnes, vous devez définir un budget (logique !) et donc avoir une idée du volume de recherches sur les mots-clés que vous visez… Vous voyez le rapport maintenant ? En simulant donc une campagne publicitaire, vous saurez si la requête cible que vous avez choisie a un fort potentiel… Ou pas ! Vous gagnez ainsi un temps précieux pour vous concentrer sur les requêtes qui en valent le coup. 

Ma sélection de logiciels SEO gratuits

Vous l’attendiez, la voici ! Une liste d’outils (non exhaustive !) qui peut vous aider à viser la première place dans les résultats de recherche. Je prends aussi le temps de vous expliquer à quoi correspond chaque outil, et dans quels cas l’utiliser. Prêt ? C’est parti ! 

Commencez sur des bases saines avec l’optimisation technique

Rien de sert de s’épuiser à créer du contenu optimisé sur un site qui ne tient pas la route, pas vrai ? Afin de vous donner les meilleures chances possible, voici les outils SEO qui peuvent vous venir en aide.

Analyse de la vitesse de chargement

Bon à savoir : vous aurez beau avoir un contenu optimisé aux petits oignons, si votre site internet met trop de temps à charger, cela ne servira pas à grand chose ! Aussi, afin d’être sûr de travailler de manière efficiente, commencez par contrôler les temps de chargement de votre site. 

améliorer vitesse chargement d'un site

Pour commencer, vous pouvez (encore une fois) faire appel aux services de Google avec leur outil d’analyse PageSpeed Insights

Saisissez l’URL de votre site et cliquez sur Analyser. Vous obtiendrez alors les performances de votre site web sur ordinateur, mais aussi sur mobile. Vous aurez également accès à des pistes d’amélioration, classées par ordre d’importance. Si certaines peuvent paraître trop techniques pour vous, bon nombre d’entre elles sont très accessibles.

Pour améliorer la vitesse de chargement de votre site, vous pouvez aussi faire appel à un module de mise en cache. Sur WordPress, vous avez notamment : W3Cache, WP SuperCache et WP Rocket qui fonctionnent très bien (et les 2 premiers sont gratuits !). Pour autant, ces plugins ne sont pas des baguettes magiques ! Aussi, pensez avant tout à alléger au maximum les médias (photos, vidéos) présents sur votre site et à utiliser un thème à la fois responsive et performant.  

Respect du balisage HTML

Aïe aïe aïe, je ne vous épargne pas avec la technique aujourd’hui, pas vrai ? Rassurez-vous, cet aspect est bien plus accessible qu’il n’y paraît. Le balisage HTML correspond simplement au langage informatique utilisé. C’est avec ces « drapeaux », appelés balises, que les moteurs de recherche comprennent qu’il s’agit d’un titre, sous-titre ou paragraphe. Pour la hiérarchie du texte, ces balises sont numérotées à partir de 1. Ce qui veut donc dire qu’on a des « h1 », « h2 », « h3 », etc. 

Le H1 pourrait être comparé au titre de la page ou de votre article. Assez logiquement donc, il doit être seul, et tout en haut de la page. Viennent ensuite les H2, qui correspondent quant à eux aux sous-titres. Ils peuvent donc être plusieurs. Puis viennent les H3, qui pourraient être surnommées « sous-sous-titres ». Eux aussi peuvent être plusieurs, mais contenus dans un H2. 

Et parce que parfois, une image vaut mille mots, voici une représentation de ce que doit donner un article correctement balisé : 

plan pour baliser un article avec ses sous-titres hn

Et sur votre site, comment est le balisage ? Vous pouvez le savoir en téléchargeant une extension Chrome appelée Web Developper. Une fois installée, il vous suffit de cliquer dessus pendant que votre site est affiché. Un menu apparaît alors, et vous devrez cliquer sur Information => View Document Outline. Un nouvel onglet s’ouvrira alors, mettant en avant le schéma de balises Hn utilisé sur la page en question. 

Place au contenu pour viser la première place !

Votre site est prêt ? Formidable ! Allons au coeur des opérations, la création de contenu. Là encore, je vous ai réservé quelques logiciels SEO gratuits bien utiles…

La recherche de mots-clés

Bon, passons à la partie visible de l’iceberg : les mots-clés. Mais avant, petit point théorique : qu’est-ce qu’un « mot-clé » ?

Un mot-clé correspond tout simplement à une recherche. C’est-à-dire, que si vous cherchez par exemple les vertus de l’améthyste, plusieurs mots-clés peuvent vous aider à obtenir cette réponse sur Google. « Vertus améthyste », « améthyste lithothérapie », « améthyste pouvoirs »… Etc. Toutes les expressions entre guillemets peuvent être considérées comme des mots-clés : ce sont les mots que tapent les internautes pour obtenir des informations sur un sujet donné. 

améthyste pour exemple de mots-clés

Maintenant, posez-vous la question suivante : quels pourraient être les mots employés par mes clients cibles pour obtenir telle information ? Je vous l’accorde, même avec un grand sens de l’empathie, ce n’est pas toujours facile de deviner ! C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il existe de nombreux outils de recherche de mots-clés. Je vous laisse découvrir trois d’entre eux, à la fois simples à utiliser et gratuits : 

Le premier a la particularité de fonctionner par questions. C’est-à-dire qu’il recense toutes les questions que peut se poser un lecteur sur un thème donné. C’est donc une mine d’or si vous manquez d’idées pour alimenter votre blog… D’ailleurs, n’oubliez pas : pour que vos publications restent régulières et pertinentes : rien de tel qu’un calendrier éditorial 😉 

Les deux suivants sont eux de véritables machines à suggestions, qui pourront vous donner quelques idées judicieuses pour trouver des mots-clés pertinents. Attention toutefois : aucun de ces outils ne donne le nombre de recherche associées à ces requêtes. Veillez donc bien à rester le plus pertinent possible en fonction de votre thématique.

Analyse du trafic et des pages à (re)travailler

Bien, maintenant que vous savez sur quels mots-clés vous voulez créer du contenu, il serait aussi judicieux d’exploiter le contenu qui est déjà en place, pas vrai ? De plus, Google adore les mises à jour : c’est un signal extrêmement positif pour lui, car cela signifie que votre site est bel et bien vivant !

Pour savoir quelles pages ou quels articles mettre à jour, encore une fois, la suite de Google est un outil de choix. Via Analytics ou la Search Console, vous pourrez déjà dans un premier temps identifier les pages à plus fort trafic. Pour celles-ci, prenez le temps de les analyser et de voir comment les améliorer encore. 

Pour celles qui sont à la traîne, c’est plutôt le moment de voir si la requête visée était la bonne, ou bien si vous avez la possibilité d’enrichir son contenu de manière conséquente. Et si vraiment, ces pages ne vous rapportent aucun trafic car elles ne sont pas pertinentes, vous pouvez envisager de les supprimer (sans oublier de faire une redirection !).

Vérification du contenu dupliqué

recherche de duplicate content outil gratuit

Vous l’avez compris, pour remonter dans les résultats de recherche, rien de tel que le contenu. Pourvu que celui-ci soit original… Pas question donc d’aller faire du copier/coller sauvage ! D’une part c’est illégal et immoral, mais surtout vous seriez très vite l’arroseur arrosé. 

Cependant, il est toujours bon de vérifier que son propre contenu n’est pas dupliqué. Tout d’abord parce que nous ne sommes que des êtres humains, et donc influençables. Et puis aussi parce que si vous en venez à publier du contenu qui ne soit pas écrit par vos soins, mieux vaut prendre la précaution de vérifier son originalité. 

Pour cela, Plagiarism Detector est un incontournable. En lui donnant quelques passages de vos articles, il saura vous dire si oui ou non, ce contenu a déjà été publié sur internet et dans quelles proportions.    

Popularité et optimisations annexes

Maintenant que votre site internet se charge rapidement et dispose d’un contenu à forte valeur ajoutée, c’est le moment de se pencher sur sa popularité. N’oublions pas non plus tous les autres petits “détails” qui font toute la différence !

Analyse des liens 

Une fois la base technique optimisée, le contenu travaillé, il nous reste la popularité du site à vérifier ! Pour cela, voici encore deux logiciels SEO gratuits rien que pour vous ! 

https://www.openlinkprofiler.org/

https://brokenlinkcheck.com

Le premier outil sert à connaître votre nombre de backlinks (liens pointant vers votre propre site), leur provenance, ainsi que leur indice de confiance. Car évidemment, les backlinks, c’est bien, mais encore faut-il qu’ils soient dits « de confiance » au risque de ne pas obtenir l’effet escompté (ou même de se faire voir d’un mauvais œil…). Cet outil ne remplacera bien sûr jamais les logiciels SEO payants tels que Majestic ou encore Ahrefs, mais il a le mérite de donner un aperçu relativement fiable gratuitement. 

vérifier les liens morts

Le second outil est un vérificateur de liens morts. Autrement dit, si votre site contient des liens qui ne renvoient vers rien du tout (suite à une migration, changement d’URL, fermeture du site…), il vous le dira. Vous pourrez alors modifier ce lien pour renvoyer vers un contenu qui soit bel et bien en ligne. Google appréciera, et vos lecteurs aussi (surtout !). Au passage, c’est aussi l’occasion de jeter un œil à votre maillage interne… 

Optimisation des métadescriptions

Même si les métadescriptions ne sont -a priori- pas des indicateurs SEO à part entière, il n’empêche que celles-ci favorisent tout le même le trafic. Car oui, dans les résultats de recherche, le petit texte juste sous le lien vers la page peut faire son petit effet lorsqu’il est bien travaillé !

Pour cela, rien de tel que de visualiser avant sa parution ce que donnera votre article parmi les autres résultats de Google. Et oui, vous m’avez vue venir : il y a un outil pour ça ! (Pour tout le reste il y a… -bref-).

Cet outil, c’est le simulateur de SERP. Vous pourrez donc ajuster en temps réel la métascritpion, mais aussi la longueur du titre. Ainsi, vous n’aurez plus d’excuse pour toutes ces phrases terminant par « … » qui coupent la lecture en plein milieu !

Optimisation des images

Un peu plus haut dans cet article, je vous parlais de la vitesse de chargement. Saviez-vous que celle-ci est fortement impactée par le poids des images que vous employez ? Illustrations d’articles, photos pour votre page à propos… Autant d’images qui peuvent être optimisées !

optimisation des images

Comment ? Si votre site est sur WordPress, il existe des plugins dédiés (Smush it, Imagify…). Mais quel que soit le type de CMS que vous utilisez, l’outil IloveIMG disponible gratuitement en ligne, peut vous sauver la mise. 

Compresser, redimensionner, ajouter un filigrane… Tout cela est possible avec cet outil. Vous pouvez même vous en servir pour pivoter l’image ou encore la convertir dans un format différent. Cerise sur le gâteau : vous pouvez traiter plusieurs images simultanément pour un gain de temps considérable. 

Par où commencer ?

Et voilà, nous avons fait le tour de nos plus de 10 logiciels gratuits pour optimiser votre SEO. Peut-être que cela vous fait beaucoup d’informations à digérer… Aussi je vous invite à enregistrer cet article dans vos favoris pour y revenir autant de fois que vous le souhaitez. 

D’autre part, sachez que je propose régulièrement à mes abonnés des mini-audits gratuits, qui leur permettent d’identifier rapidement les actions prioritaires à mettre en place. Pour recevoir ces e-mails privés, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous.