C’est bien connu : la newsletter est un excellent levier pour booster son marketing. Tout le monde le sait, mais cependant… Très peu de personnes l’appliquent, car la question qui vient tout de suite après avoir pris la décision d’envoyer des e-mails est de savoir comment s’y prendre pour que ceux-ci aient de l’impact. Voilà exactement ce que je vais vous transmettre aujourd’hui au travers de cet article. De la problématique du RGPD au fait de trouver des idées pour savoir quoi diffuser dans votre newsletter, en commençant dès à présent par le choix de l’objet du mail ! 

Sommaire :

Choisir un bon titre pour optimiser votre taux d’ouverture

Que vaut un email envoyé s’il n’est même pas lu par son destinataire ? Pas grand-chose, nous sommes bien d’accord. C’est pourquoi il vous faut choisir un bon titre, qui sera donc l’objet du mail. Un titre qui donne terriblement envie de lire son contenu. Pour vous donner une idée de ce qu’est un bon objet d’e-mail, faites ce petit test : 

  • Rendez-vous sur votre boîte mail principale
  • Regardez quels sont les courriers électroniques que vous ouvrez en premier lieu
  • À l’inverse, identifiez ceux qui traînent en « non lu », dans l’espoir d’être ouverts un jour…

Normalement, vous remarquerez deux choses. 

La première étant que cela dépend pour beaucoup de l’expéditeur. C’est normal, nous avons tous tendance à consulter en priorité les courriers envoyés par des personnes que nous connaissons. Leçon à retenir pour vous : les listings d’emails obtenus sans l’accord des personnes est une pratique à proscrire, au risque de passer pour un spammeur (nous reverrons cela dans la partie RGPD). Leçon à retenir pour vous : il va vous falloir créer une relation de confiance avec vos abonnés, afin de faire partie des expéditeurs qui comptent pour vos abonnés. 

réussir sa newsletter

Deuxième point que vous aurez sans doute noté : l’objet du mail. Hé oui : nous ouvrons systématiquement ce qui pique notre curiosité. Aussi, les objets d’e-mail au ton soporifique tels que « Le dernier article du blog » ou encore « Promotion sur les chaussures d’été »… ne font pas super envie. Pour bien choisir l’objet de son e-mail, gardez donc en tête cette notion de curiosité, vous verrez alors vos taux d’ouverture grimper en flèche ! (Au passage, j’ai aussi écrit un article dédié aux titres, si cela vous intéresse.) Pour être tout à fait franche avec vous, il n’y a pas que la curiosité qui nous fait cliquer sur « ouvrir ». Il y aussi…

Les émotions : la clé pour donner envie de lire votre newsletter

Hé oui, ces mêmes émotions qui nous poussent à acheter, entre autres. Aussi, sachez que dès lors que l’objet de votre mail contient un élément émotionnel, vous augmentez drastiquement ses chances d’être lu. Vous me direz, ok, c’est super Anabelle, mais c’est quoi, des mots « émotionnels » ? Vous avez raison, c’est une sacrée question.

Pour vous donner une idée, voici une liste (non-exhaustive !) de mots chargés d’émotions : 

  • Faute
  • Erreur
  • Passion
  • Booster
  • Jeter
  • Hurler
  • Prometteur
  • Bénéfique
  • Surmonter
  • Valoriser
  • Douloureux
  • Solution
  • Espoir
  • Conspiration

…La liste est encore longue, bien sûr ! Mais voyez par vous-même, à la lecture de ces mots, une émotion est directement suscitée. Il s’agit exactement du type de mot que vous voulez employer dans l’objet de vos e-mails pour booster leur taux d’ouverture. 

lettre d'un proche

Pour ne pas perdre votre lecteur : restez concis !

Quoi de plus pénible à lire qu’un long texte, sans structure, qui part dans tous les sens ? Voilà précisément ce que vous voulez éviter dans vos e-mails. Aussi, cela pourrait se résumer par cette simple équation : 

1 idée = 1 e-mail

Autrement dit, gardez le fil conducteur du début à la fin. Un autre sujet que vous auriez aimé aborder ? Fantastique, mais gardez celui-ci bien au chaud pour un prochain envoi. Rester sur la même idée permet également d’exploiter celle-ci en profondeur, et donc dans le même temps de mieux convaincre votre lecteur. 

Aussi, plutôt que de le matraquer d’arguments divers et variés pour le convaincre d’acheter par exemple votre produit… Préférez plutôt exploiter un argument sous tous ses angles. C’est plus fluide à la lecture, à l’écriture, et surtout, cela donne nettement moins l’impression de se trouver dans une foire au plus offrant… 

C’est pourquoi, lorsque vous rédigez une lettre d’information, vous devez systématiquement garder en tête votre idée initiale, tout en veillant à ne pas y déroger. N’hésitez pas à vous relire le lendemain, à froid, pour vérifier ce point précis. 

Le secret d’un bon créateur de contenu ? Créer de la valeur !

Si vous lisez régulièrement des blogs sur la thématique du webmarketing, vous avez forcément déjà lu cette phrase : il faut créer de la valeur. C’est en effet la clé pour que vos contenus soient lu et appréciés de vos abonnés. Sauf que voilà : que signifie exactement « créer de la valeur » ?

créer de la valeur avec des emails

Car finalement, rien de moins flou que cette expression. Alors que veut dire cette expression, employée un peu partout sur le web ? Il s’agit, selon mon interprétation, de créer un contenu qui apporte quelque chose de concret à celui pour qui il est destiné. Un exemple concret ? Cet article. 

Il est destiné à tout entrepreneur qui souhaite mettre en place des newsletters pour son business, sans trop savoir quoi mettre dedans. À la fin de cet article, vous aurez toutes les cartes en main pour justement, commencer à envoyer des e-mails à votre audience. Donc, on peut logiquement considérer que j’aurai créé de la valeur pour vous. Vous voyez l’idée ? À vous maintenant de faire de même dans votre thématique ! 

Faites en sorte de parler de sujets qui touchent votre audience, et d’apporter votre expertise, tout simplement. 

Existe-t-il une fréquence d’envoi idéale ? 

Si on écoute de nombreux marketeurs, la fréquence idéale serait d’une newsletter par jour. Oui, vous avez bien lu, il s’agit là de mailing quotidien. En soi, c’est effectivement pertinent dès lors que votre audience est déjà un tant soit peu familière de l’univers digital. Si ce n’est pas le cas… je serais alors plus mesurée. 

Pour en revenir à la fréquence idéale, elle dépend avant tout de l’objectif de vos campagnes d’emailing. Si vous suivez les conseils précédents, et apportez un contenu de valeur à chaque fois, alors oui, l’e-mail quotidien peut faire sens. Pour autant, vous n’êtes absolument pas obligé de commencer aussi fréquemment. Vous pourriez dans un premier temps vous contenter d’une newsletter hebdomadaire. 

Le plus important à ce sujet est la régularité, qui prime nettement par rapport à la fréquence. Car c’est cette régularité qui justement, fera la différence. Vos lecteurs seront alors habitués à recevoir un e-mail de votre part, tous les lundis, par exemple. Votre courrier deviendra un véritable rendez-vous, et c’est alors que vous pourrez faire partie du cercle très restreint des expéditeurs dont on ouvre systématiquement les courriers. 

De quoi ai-je besoin pour lancer ma newsletter ? 

Bien, à présent vous vous demandez probablement comment envoyer des courriels à votre audience. Sachez tout d’abord qu’il vous faudra commencer par collecter leur adresse e-mail. Logique lorsqu’on souhaite envoyer un courrier, il nous faut une adresse, pas vrai ? 

Pour cela, il va vous falloir : 

  • Un formulaire d’opt-in (un formulaire où les personnes peuvent entrer leur adresse)
  • Un autorépondeur (logiciel en ligne qui permet l’envoi automatique d’e-mails)

Les formulaires d’opt-in peuvent d’ailleurs être gérés directement avec votre autorépondeur, comme c’est le cas par exemple sur MailerLite, ActiveCampaign, ou encore SendinBlue pour ne citer qu’eux. 

boîte de réception gmail

Justement, au sujet des auto-répondeurs, veillez lors de votre choix qu’il prenne facilement en charge les automatisations. C’est un élément capital, car dès lors que vous souhaiterez par exemple souhaiter la bienvenue aux nouveaux abonnés, ou créer un scénario d’envoi pour un lancement… Vous serez heureux de ne pas avoir affaire à une usine à gaz ! 

Aussi, vient la question du tarif. MailerLite et SendinBlue ont tous deux une offre « freemium » plutôt attractive. SendinBlue par exemple propose les principales fonctionnalités gratuitement jusqu’à 300 abonnés. MailerLite va encore plus loin en offrant des fonctionnalités plus poussées (landing page notamment) gratuitement jusqu’à 1000 abonnés. 

De quoi voir venir avant de pouvoir monétiser votre liste, et pouvoir supporter le coût que représente un autorépondeur pour plusieurs milliers de contacts. Car oui, le but final est bien là : faire en sorte que l’emailing soit rentable pour vous et votre entreprise ! 

Et le RGPD dans tout ça ?

Un dernier point –mais pas des moindre– à ne pas négliger lorsque vous collecterez les adresses de vos clients, prospects ou encore visiteurs de votre site internet. Veillez à rester en conformité avec le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) ! 

contact scrabble

Cela passe notamment par : 

  • L’accord clair et sans équivoque de la personne à être ajoutée sur votre mailing list
  • Le consentement éclairé pour recevoir vos e-mails futurs
  • La présence d’un lien de désabonnement dans chacun de vos e-mails
  • La purge régulière des données utilisateurs 
  • Que le fichier contenant toutes ces données soit déclaré à la CNIL
  • Une politique de confidentialité claire et accessible facilement

Il y aurait encore de nombreux éléments à mentionner, mais cela fera peut-être l’objet d’un article dédié plus approfondi. Quoi qu’il en soit, vous l’aurez compris, au-delà de l’obligation légale que constitue le RGPD, il s’agit aussi du respect des abonnés à votre newsletter, tout simplement. 

À vous de jouer maintenant ! 

Vous êtes arrivé au bout de cet article ? Bravo ! À présent, sachez que si la mise en place de votre newsletter vous semble encore trop compliquée, ou tout simplement trop chronophage… Je vous offre la possibilité de réserver un créneau pour un appel découverte.

Lors de cet entretien, vous pourrez me poser toutes vos questions et vous repartirez avec des conseils personnalisés en fonction de votre situation. Il s’agit d’un entretien offert, durant lequel si cela est pertinent, je vous ferai une proposition d’accompagnement que vous serez bien sûr libre d’accepter ou non. 

Pour prendre rendez-vous, cliquez simplement sur le bouton ci-dessous :